Les Bugnes de Christophe Felder

Oui je sais c’est la chandeleur, pas Mardi gras, mais mon fils avait envie de beignets et c’est vrai que je n’en fais pas souvent, la cuisson dans l’huile ce n’est pas ce que je préfère …

Donc pour lui faire plaisir nous avons pris un peu d’avance et nous avons préparé les délicieuses bugnes de Christophe Felder.

La pâte est en fait une pâte à brioche mais avec moitié moins de beurre, parfumée à la fleur d’oranger…( il faut donc prévoir 2 temps de pousse)

Les beignets sont extras moelleux!

img_1861

img_1874

Ingrédients pour 20 beignets environ:

250 g de farine t45

30 g de sucre

1 càc de sel

10 g de levure fraîche

3 oeufs

2 càs de lait

1 càs d’eau de fleur d’oranger

80 g de beurre mou

img_1863

Préparation:

Versez la farine, le sucre, le sel et la levure émiettée dans la cuve du robot pétrin.

Fouettez les oeufs avec le lait et la fleur d’oranger dans un bol, puis versez la préparation dans la cuve.

Pétrissez à petite vitesse.

Incorporez le beurre mou et pétrissez jsuqu’à ce que la pâte devienne souple, élastique et se décolle des parois de la cuve.

( vous pouvez ajouter 2 cas de farine au moment d’incorporer le beurre)

Couvrez d’un linge et laissez pousser pendant une heure à température ambiante. Le temps qu’elle double de volume.

Ramassez la pâte, dégazez légèrement, façonnez à nouveau une boule, filmez-la et entreposez-la au réfrigérateur au moins deux heures.

Posez la pâte refroidie sur un plan de travail fariné.

Étalez-la en un grand rectangle sur 3 mm d’épaisseur environ.

Détaillez des losanges, réalisez un entaille au centre de chacun d’eux.

Faites passer une pointe dans l’entaille en tirant doucement pour la faire ressortir.

Disposez les bugnes sur une plaque tapissée de papier cuisson.

Laissez-les pousser 1h30 à température ambiante.

img_1866

img_1869

Faites-les cuire 3 par 3 dans un bain d’huile chaude ( 170/180°c), en les retournant à l’aide d’une écumoire à mi cuisson.

Égouttez sur du papier absorbant, puis roulez-les dans le sucre en poudre, personnellement je préfère les saupoudrer de sucre glace.

Dégustez sans attendre 😉

Bon samedi à tous 🙂

12 commentaires sur “Les Bugnes de Christophe Felder

  1. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:
    Je ne connaissais pas ce maître pâtissier Christophe Felder qui serait né un 10 aout 1965 au moment d’une pleine lune pour mettre en pleine lumière ces talents.
    Je cherchais une recette pour faire ces beignets que l’on fait entre la chandeleur et mardi gras et même quand on veut.
    J’ai un peu modifié la recette, surtout pour le temps de pause, car javais vraiment pas envie d’attendre demain.
    La pâte était très facile a faire, pour la levure fraîche, le mieux c’est de la diluer dans un peu d’eau tiède ou de lait avant de la rajouter à la farine.
    J’avais pas de lait alors j’ai rajouté une cuillerée de crème fraîche que j’avais dans le frigo.
    J’ai fais reposé une bonne heure avant de lancer la friture. C’est tout simple je prend une poêle et verse de l’huile.
    N’hésitez pas à fariner le plan de travail, car la pâte est très souple et attache facilement et ensuite a utiliser du papier absorbant pour éponger les beignets qu’on appelle chez moi des tourtisseaux et chez vous ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s