si que IMG_6515.JPG

J’utilise la farine d’épeautre depuis quelques temps maintenant, parce qu’avant je pensais bêtement qu’une brioche à la farine d’épeautre ne pouvais pas être moelleuse.

Ce qui est totalement faux, cette brioche en est la preuve, elle est absolument moelleuse et divinement gourmande !

Le secret est de bien respecté les temps de pause et surtout le temps de pétrissage qui est très important pour obtenir une mie filante.

Nous sommes encore en janvier, alors si le cœur vous en dit, vous pouvez glisser une fève dans cette couronne de l’Epiphanie!

Ingrédients:

250 g de farine de grand épeautre T70

200 g de farine de blé T 65 ou 55

1 pincée de sel

15 cl de lait

5 cl d’eau de fleur d’oranger

6 càs de sirop d’agave ou environ 60 à 80 g de sucre de canne

1 cube de levure de boulangerie  ou  un sachet de levure de boulangerie déshydratée

1 œuf

1 às de rhum

10 cl d’huile d’olive

100 g de chocolat noir coupé en morceaux

100 g de chocolat coupé en morceaux

1 jaune d’œuf délayé dans un peu de lait pour dorer.

Pralin en poudre , environ 30 g.

IMG_6542.JPGIMG_6516.JPG

Préparation:

Faites tiédir le lait avec l’eau de fleur d’oranger et le sirop d’agave. ( le mélange ne doit pas bouillir et ne doit pas dépasser 40°)

( si vous possédez le thermomix, faites tiédir le lait avec le sirop d’agave, la fleur d’oranger et la levure pendant 4 minutes à 37°c, vitesse 1).

Délayez la levure en fouettant bien,  puis ajoutez l’œuf battu et le rhum.

Versez les farines et le sel dans la cuve du robot muni du crochet.

Creusez un puits et versez la préparation précédente à base de lait ainsi que l’huile d’olive.

Pétrissez pendant 10 minutes.

Couvrez d’un film et laisser lever à température ambiante dans un endroit tiède.

La pâte doit doubler de volume.

IMG_6518.JPG

Après la première pousse ( le pointage):

Déposer la pâte sur un plan de travail fariné ( si elle est trop collante, vous pouvez la placer un peu au réfrigérateur, car il vaut mieux éviter d’ajouter plein de farine pendant le façonnage).

Pétrissez rapidement la pâte pour incorporer les pépites de chocolat noir et blanc.

Roulez la pâte pour obtenir une boule que vous allongerez avec la paume des mains de façon à avoir un long boudin de pâte ( environ 40 cm).

Coupez-le en deux dans la longueur puis tressez les deux boudins pour former une torsade bien serrée.

Déposez la torsade sur une plaque tapissée de papier cuisson, donnez-lui la forme d’une couronne, que vous souderez avec un peu d’eau.

Couvrez d’un linge propre et laisser lever pendant 1 heure .

cake marbré, filet mignon, couronne

IMG_6494

Après la seconde pousse ( L’apprêt ) :

Préchauffez le four à 220°c.

Badigeonnez la brioche, à l’aide d’un pinceau, d’un jaune d’œuf délayé dans un peu de lait.

Saupoudrez de pralin.

Enfournez, baissez la température à 180°, laissez cuire pendant 35 minutes.

Baissez la température à 150°c les 10 dernières minutes si la brioche colore trop vite.

IMG_6544.JPG

Source: recette inspirée du livre de Marie Chioca, Les secrets de la pâtisserie Bio

 

Belle journée à tous!

Posted by:anne Preham

Maman de 2 garçons , je suis amoureuse des bonnes choses et du fait maison. J'aime faire plaisir à ma famille en leur concoctant de bons petits plats et de bons desserts. Je privilégie les fruits et légumes de saison et l'alimentation bio alors Bienvenue dans ma cuisine :)

11 replies on “Couronne briochée à l’épeautre, au pralin et aux deux chocolats

  1. Cette brioche est magnifique !
    J’aime beaucoup le livre de Marie Chioca, j’avais moi aussi des a priori sur les farines, voyant toujours des brioches faites avec du blé T45…. maintenant je pâtisse avec du blé 65 et du grand épeautre (et d’autres, mais moins souvent) , et qu’est ce que c’est booon !
    Biz biz

    J'aime

  2. J’aime beaucoup ta brioche, elle est très belle et puis elle a l’air bien moelleuse !
    J’aurais pas pensé à utiliser de la farine d’épeautre, ca doit donner un bon petit goût et ça change !
    Bonne soirée, bises

    J'aime

    1. Coucou merci pour ton commentaire, et désolée pour l’huile d’olive , j’ai oublié de noter qu’il faut l’ajouter dans le puits en même temps que le temps. Donc tu as bien fait.
      je suis contente que cette brioche t’ai plu.
      Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s